Les candidats à une place en première année d’études supérieures avaient jusqu’à lundi soir 25 septembre pour postuler dans un établissement sur Admission post-bac 2017. Un délai allongé par rapport à l’an dernier, mais qui n’a pas permis de diminuer le nombre de bacheliers restant sans affectation. Ils sont ainsi 3 729 bacheliers encore inscrits sur la plate-forme admission post-bac (APB) à n’avoir pas obtenu de place. Tout cela pose évidemment des questions sur l’avenir de l’enseignement supérieur en France. Débat avec Gregoire Quelain.