/Mailly: il y aura « problème » si Macron persiste à vouloir légiférer par ordonnance

Mailly: il y aura « problème » si Macron persiste à vouloir légiférer par ordonnance

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière (FO), a prévenu lundi qu' »il y aura problème » si le président élu Emmanuel Macron persiste à vouloir légiférer par ordonnances cet été sur le droit du travail.

« S’il persiste dans l’idée de faire des ordonnances au mois de juillet, ça veut dire qu’il va balayer le dialogue social et la concertation: il y aura problème d’une manière ou d’une autre, donc on attend de voir », a prévenu M. Mailly sur France Info.

« Je ne vois pas quelle est l’organisation syndicale, quelle qu’elle soit aujourd’hui, sans parler du fond, qui peut accepter que ça passe à la schlague avec des ordonnances ».

Comme les autres centrales nationales, FO ne participera cependant pas au rassemblement organisé par le collectif « Front social », ce lundi à 14H00 Place de la République à Paris.

« Chaque chose en son temps », a souligné M. Mailly. « Pour le moment, il est à peine élu, on va regarder ce que ça donne », et notamment « est-ce qu’il veut faire une loi El Khomri puissance XXL? ».

Il faut voir si Emmanuel Macron « va rester rigide sur ce qu’il a dit sur le plan social pendant la campagne électorale », ou « est-ce qu’il élargit, a un peu de souplesse dans la réflexion, accepte de véritablement dialoguer ».

Parmi les points d’inquiétude, le responsable syndical a cité la volonté de M. Macron de « remettre en cause à nouveau la hiérarchie des normes, c’est-à-dire les négociations au niveau des branches ».

« Je le dis clairement: remettre en cause le niveau national de négociations, c’est pas républicain ».