Bruno Tertrais « Le risque de confrontation entre les États-Unis et la Russie est minime »

Plusieurs missiles ont touché le 7 avril la ville rebelle de Douma dans la banlieue de Damas. Même si le régime syrien dément, de nombreux éléments et témoignages accréditent bien la thèse d’une frappe chimique. En termes diplomatiques, le ton monte entre les occidentaux et la Russie. Explications de Bruno Tertrais, docteur en science politique, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique
Co-auteur de « L’Atlas des frontières. Murs, conflits, migrations »

18 ans, Etudiant en première année de relations internationales, passionné par l'actualité depuis le plus jeune âge. Créateur de C L'Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :