Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, nos journalistes couvrent avec rigueur et professionnalisme ce mouvement, cherchant à ouvrir la parole au plus grand nombre.

Samedi 12 janvier 2019, alors qu’il couvrait l’acte 9 du mouvement des gilets jaunes, décrivant la manifestation et interrogant des gilets jaunes, Franck Paillanave, journaliste pigiste basé à Pau, a reçu un coup dans la jambe, le faisant trébucher. Cette chute l’a néanmoins préservé d’un autre coup tenté sur la tête.

Grâce à l’aide de certains gilets jaunes, intervenus pour sortir Mr Paillanave du cortège, celui-ci a pu être mis rapidement hors de danger. Il n’en reste pas moins que notre équipe reste traumatisée et scandalisée par ces actes, qui ne relèvent pas d’une action citoyenne.

Le groupe C L’info condamne avec la plus grande fermeté l’agression de notre équipe locale basée à Pau.

Dans un soucis de pluralité de l’information, nous avons toujours souhaité, à travers nos différents programmes, donner la parole à l’ensemble de l’opinion public, et sommes attristés par ces atteintes, portées aux journalistes depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Le droit à l’information demeure une liberté fondamentale, qui est le pilier de nos démocraties modernes.

Le groupe C L’Info se réserve le droit de donner des suites judiciaires à cette affaire.

Le groupe C L’info réaffirme sa solidarité envers tous les confrères victimes de ces agressions.

Martin ARNAL
Président du Directoire
martin.arnal@icloud.com