« Tu aurais pu vivre encore un peu, Johnny », Drucker ému aux larmes

Après l'annonce, dans la nuit de mardi à mercredi, de la mort de Johnny Hallyday, plusieurs chaînes de télévision avaient choisi de bouleverser leurs programmes pour rendre hommage à la star. Sur France 2, Michel Drucker animait mercredi soir une émission spéciale accompagné de quelques invités pour livrer ses souvenirs et anecdotes personnelles sur la vie de l'icône. Mais, après plus de deux heures de direct, alors qu'il s'apprête à rendre l'antenne, le présentateur ne peut pas retenir ses larmes.

Seul en plateau, devant une photo de Johnny Hallyday avec sa femme et ses deux petites filles, Michel Drucker prend la parole. « J'embrasse Læticia, les petites filles, David, Laura, tous ceux qui sont près de Johnny et qui le pleurent ce soir », commence-t-il. « Vous savez, dans ma carrière, longue déjà, j'ai vu partir beaucoup de copains. » Submergé par l'émotion, Michel Drucker laisse passer plusieurs secondes avant de reprendre. « Lui, c'était spécial. » Le présentateur s'excuse et poursuit, la voix pleine de larmes : « Tu aurais pu vivre encore un peu, Johnny. Je sais que nous nous reverrons un jour ou l'autre. Salut, mon pote ! »

LIRE aussi Allons enfants de Johnny…

« Un compagnon de route »

Cette séquence télévisuelle a ému de nombreux internautes, bouleversés par l'émotion du si professionnel animateur de Vivement dimanche. Les deux hommes se connaissaient depuis de nombreuses années. Ils étaient apparus pour la première fois ensemble à la télévision en 1967. « C'était un compagnon de route, a confié Michel Drucker sur le plateau de France 2. On ne s'est jamais perdus de vue. »

Michel Drucker qui craque au bout de deux heures de direct, quelle tristesse pic.twitter.com/HhL66uZimm

— Paul Aveline (@PaulAveline) 6 décembre 2017

Oh, Michel Drucker submergé par l’émotion après ces deux heures de direct si touchantes. « Salut mon pote » ❤️ #JohnnyHallyday pic.twitter.com/qaDv5FSy3f

— Emilie Lopez (@emilielopez) 6 décembre 2017

On peut penser ce qu'on veut de Michel Drucker mais ce soir seul, en direct, les yeux plantés dans la cam a été monstrueux de simplicité, de sincérité, d'émotion pour nous raconter son #Johnny. #patron

— Loïc Briley (@loicbriley) 6 décembre 2017

Allons enfants de Johnny…

Consultez notre dossier : Johnny Hallyday, une vie rock’n roll

Laisser un commentaire