/La Somalie, résultat d’une défaillance internationale ?

La Somalie, résultat d’une défaillance internationale ?

Alors que le pays a subit en octobre 2017 un des attentats les plus meurtriers dans le monde ces dix dernières années avec plus de 500 personnes tuées et plus de 300 blessés, la Somalie continue de traverser une crise politique ininterrompue depuis 1991. L’État somalien est issu de la décolonisation d’une partie italienne et d’une partie britannique en 1960. La République de Somalie a connu un semblant de stabilité sous la dictature du général Mohamed Siad Barre, qui manipula habillement le jeu politique de la guerre froide pour s’attirer les faveurs de l’URSS, puis celles des États-Unis. La réduction des aides économiques américaines à la fin des années 80, combinée à l’invasion ratée de la région éthiopienne de l’Ogaden participeront à la chute de Siad Barre en 1991. S’en suivra une guerre civile toujours en cours entre l’État et diverses entités séparatistes, claniques, puis djihadistes.