Plan d’épargne en actions : ce qui va changer

Le gouvernement persiste et signe. Devant le tollé qu'avait suscité l'application de la hausse de la CSG et donc du nouveau taux de prélèvements sociaux de 17,2 % sur tous les gains et plus-values capitalisés dans les plans d'épargne en actions (PEA) et les plans d'épargne entreprise (PEE), Bercy était revenu en arrière. Il remet le couvert dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale actuellement en discussion au Parlement. Mais de manière atténuée.

Le PEA, rappelons-le, est une enveloppe fiscale qui permet d'investir dans des actions européennes en bénéficiant d'une exonéra…

Article réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Identifiez-vous

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous

Laisser un commentaire