Mélenchon et le chiffrage de son programme

Ce dimanche, en direct de sa chaîne youtube, Jean-Luc Mélenchon le candidat à la présidentielle de la France insoumise présentait le chiffrage de son programme.

Encore une fois le candidat de l’extrême gauche n’a pas fait comme les autres. Après l’hologramme lors de son meeting du 5 février dernier qui lui avait permis à la fois d’être présent du côté de Paris et du côté de Lyon, il a cette fois utilisé sa chaîne youtube sur laquelle il compte plus de 200 000 abonnés pour réaliser en direct le chiffrage officiel de son programme présidentiel.

Durant ce direct plusieurs thèmes ont été abordés : une séquence sur l’urgence sociale, une sur la relance écologique de l’activité économique, une autre sur le progrès humain et enfin une dernière sur la révolution fiscale. Puis aux alentours de 19 heures, nous avons eu droit à un débat avec différents journalistes venus de quatre médias : BFM Business, Challenges, l’Humanité et le Figaro. Et ainsi après presque 5h30 en live tous les éléments étaient disponibles pour connaitre en profondeur les volontés de Mélenchon pour redresser économiquement le pays.

Augmentation du SMIC de 15%

Aujourd’hui situé à 1 139,81 euros net, le SMIC pourrait donc, avec une telle augmentation (près de 170 euros), passer la barre des 1300 euros. Ainsi autour de cette hausse, il estime qu’un partage équilibré de la part des ménages entre l’épargne et une réinjection au sein de l’économie permettrait une relance de l’activité de cette dernière.

Baisser le taux de chômage

Voilà l’une des grandes mesures de Jean-Luc Mélenchon : abaisser le taux de chômage. Il espère passer de 10% aujourd’hui à 6% en 2022. Cette volonté irait de pair avec une autre promesse, celle d’une croissance de la richesse nationale supérieure à 2% par an dès l’année prochaine.

La jeunesse à tout prix

Une autre volonté forte du candidat de gauche est d’investir pour la jeunesse et surtout les 18-24 ans. En effet, il souhaite proposer un service citoyen de neuf mois, une allocation d’autonomie pendant trois ans ainsi que des contrats jeunes pouvant aller jusqu’à cinq ans. Soit, au total, plus de 21 milliards d’euros d’investissement pour cette tranche de la population.

La Sécurité

En matière de sécurité, thème très présent au sein des programmes des candidats à la présidentielle, son projet est clair puisqu’il désire créer 10 000 postes d’agents (police et de gendarmerie) supplémentaires. Cette mesure qui tourne autour de 355 millions d’euros est calquée autour de différents axes. Il y a d’abord un refus de l’état d’urgence permanent, puis une volonté de remplacer l’opération Sentinelle par un travail de la police et enfin de miser sur la police de proximité. Il propose également la légalisation du cannabis.

Une relance à 100 milliards 

Enfin un dernier gros point de son programme concerne le plan de relance sur les logements sur lequel il s’appuie pour faire la différence. Ainsi sur ce total Mélenchon souhaite en investir 45 dans «l’urgence sociale» soit les logements publics, les places de crèches, les places en maisons de retraite (EHPAD) et l’accessibilité des personnes en situation de handicap. Les recettes espérées sont de l’ordre de 55 milliards de ressources fiscales supplémentaires pour l’Etat au bout de 5 ans.

Ainsi si on ajoute ces dépenses aux 173 milliards d’euros de dépenses publiques diverses, dans des infrastructures ou en dépenses sociales, sous la forme de bourses pour les étudiants notamment, on arrive à un total élevé, mais modeste par rapport à ses concurrents, de 273 milliards d’euros d’investissements au cours du quinquennat.

De quoi convaincre suffisamment les électeurs de voter pour lui le 23 avril prochain ?

18 ans et Bachelier ES je suis passionné de journalisme.

Laisser un commentaire