La justice argentine ordonne la remise en liberté d’un ex-vice-président de Kirchner

La justice argentine ordonne la remise en liberté d'un ex-vice-président de Kirchner
©
TELAM/AFP/Archives
/ HO

La justice argentine a ordonné vendredi la remise en liberté d'Amado Boudou, vice-président de Cristina Kirchner de 2011 à 2015, placé en détention préventive début novembre dans une affaire d'enrichissement illicite et blanchiment.

La Cour fédérale en matière criminelle et correctionnelle a ordonné que "la détention préventive" de M. Boudou "soit révoquée" et ordonné "sa libération immédiate".

"Ce n'est plus qu'une question d'heures avant qu'il ne recouvre la liberté", a déclaré son avocat, Eduardo Durañona, à une télévision argentine.

Selon lui, l'ancien responsable sera transferé dans une résidence située dans le quartier de Barracas, à Buenos Aires.

M. Boudou, 55 ans, était théoriquement le deuxième personnage de l'État pendant le second mandat de Cristina Kirchner (2011-2015), mais son rôle était essentiellement protocolaire.

Les faits qui lui sont reprochés concernent la période où il était ministre de l'Economie (2009-2011).

Mme Kirchner elle-même a été mise en examen dans plusieurs affaires de malversations alors qu'elle présidait l'Argentine, de 2007 à 2015, tout comme un de ses ministres clé, Julio De Vido, également poursuivi pour corruption.

13/01/2018 07:36:37 –
Buenos Aires (AFP) –
© 2018 AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *