La cote de popularité d’Emmanuel Macron reste stable à 40 %

Aucune personnalité ne s'impose pour incarner l'opposition, selon un baromètre politique de Viavoice-Libération publié lundi. Les cotes de popularité d'Emmanuel Macron (40 %) et d'Édouard Philippe (40 %) se sont, elles, stabilisées depuis septembre. Invités à dire s'ils avaient « plutôt une bonne » ou « plutôt une mauvaise opinion » du chef de l'État, 40 % des sondés ont répondu avoir « plutôt une bonne opinion », soit deux points de plus qu'en septembre, mais treize de moins qu'en juin.

40 % des sondés ont également indiqué avoir « une plutôt bonne opinion » du Premier ministre, comme en septembre. L'apparente stabilité de la popularité des deux têtes de l'exécutif s'explique par une évolution de leurs soutiens, qui augmentent chez les sympathisants de droite mais baissent parmi ceux de gauche. Ainsi, seuls 29 % considèrent qu'il entend « mener une politique de droite et de gauche », alors que près de la moitié estime qu'il « veut surtout privilégier certaines catégories sociales au détriment d'autres catégories ». Les deux tiers se voient déjà « perdants » des réformes engagées.

Nicolas Hulot plébiscité

Seul Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et ex-présentateur de l'émission Ushuaïa, dépasse les 50 % d'opinions favorables tandis que sept ministres restent encore inconnus de près de la moitié des Français (la ministre des Armées Florence Parly, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, la garde des Sceaux Nicole Belloubet, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, le secrétaire d'État au Numérique Mounir Mahjoubi, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert et la ministre de l'Outre-mer Annick Girardin).

Malgré le mécontentement des sondés, qui, pour 72 % (toutes catégories professionnelles confondues), considèrent le système de redistribution injuste, et pensent à 66 % que les Français les plus riches devraient payer davantage d'impôts, aucun leader ne se démarque dans l'opposition, souligne le cabinet de sondage. Tous sympathisants confondus, Alain Juppé est la personnalité politique préférée de l'opposition (47 %), même s'il affirme se concentrer sur la mairie de Bordeaux, note Viavoice. François Bayrou, président du MoDem, et Xavier Bertrand, président LR des Hauts-de-France, obtiennent tous deux 30 % d'avis favorables.

17 % pour Wauquiez

Laurent Wauquiez, favori pour la présidence du parti des Républicains, ne recueille que 17 % de bonnes opinions (- 3). Marine Le Pen en obtient 21 % (- 3). Sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, pour le moment retirée de la vie politique, la devance avec 24 %. À gauche, Jean-Luc Mélenchon récolte 29 % (- 3), devant Benoît Hamon (26 %). « Aucun des ex-présidents ne profite de leur retrait de la vie politique », analysent les sondeurs, avec Nicolas Sarkozy à 26 % et François Hollande à 23 %.

Ce sondage a été réalisé en ligne à partir d'un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, entre le 31 octobre et le 2 novembre, avec une marge d'erreur de 2,5 points.

Laisser un commentaire