La faillite exemplaire du numéro 2 britannique du BTP

Un hôpital se retrouve figé après que sa construction a été stoppée nette. C’est la même chose pour une route désertée par les ouvriers et les engins. Partout dans le Royaume-Uni, des milliers de chantiers se sont arrêtés net après l’écroulement du géant du BTP britannique Carillion. En un week-end, la compagnie qui accumulait les dettes depuis un an a fait faillite. Le gouvernement n’a pas réussi à la sauver, laissant sous le choc 43 000 employés dans le monde, dont 20 000 au Royaume-Uni.

43 000 employés sous le choc

Carillion était surnommée “L’entreprise qui fait tourner le Royaume-Uni”. Elle construisait aussi bien des lignes de chemin de fer que le siège des services secrets. Ses multiples filiales assuraient des services à des millions de Britanniques, notamment dans les services publics. Le gouvernement a promis de continuer à payer ces contrats des salariés affectés dans les services publics, mais pour les autres employés et les sous-traitants, l’État ne leur viendra en aide que pour deux jours de salaire.

18 ans, Etudiant en première année de relations internationales, passionné par l'actualité depuis le plus jeune âge. Créateur de C L'Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :