Fabius s’écarte de la tradition et salue « un homme de notre temps »

Laurent Fabius a félicité dans un discours très personnel Emmanuel Macron en le proclamant dimanche chef de l’Etat, s’écartant de la tradition pour saluer un « homme de notre temps », citant Chateaubriand et évoquant la campagne « chamboule-tout » qui l’a mené à l’Elysée.

« Homme de notre temps, assurément vous l’êtes par vos choix, par votre formation, par votre parcours et jusqu’à votre état-civil », a déclaré le président du Conseil constitutionnel après avoir cité cette formule « qui prend son plein sens », a-t-il dit, de François-René de Chateaubriand: « Pour être l’homme de son pays, il faut être l’homme de son temps ».

Laurent Fabius a rappelé la campagne électorale « inédite à plusieurs égards et même chamboule-tout » qui a mené au pouvoir Emmanuel Macron, élu au second tour le 7 mai avec « 20.743.128 voix » et devenu dimanche, à 39 ans, le plus jeune président de la Ve République.

« Désormais, par le choix souverain de notre peuple, vous êtes aussi et d’abord l’homme de notre pays, chargé de le représenter, partout, en métropole et outre-mer, en Europe et dans le monde (…) président d’une République indivisible, laïque, démocratique et sociale, chargé de la représenter, de la faire progresser, d’en incarner les valeurs et la langue et de la rassembler », a-t-il ajouté.

« C’est dire dans ces temps et dans ce monde nouveau, où s’entrechoquent à la fois des perspectives magnifiques et des risques certains, y compris pour notre planète, l’importance essentielle et la difficulté de votre mission », a souligné Laurent Fabius.

« Apaiser les colères, réparer les blessures, lever les doutes, tracer la route et incarner les espoirs, voilà pourquoi, Monsieur le président de la République, votre réussite sera la réussite de la France et voilà pourquoi nous vous présentons, pour votre mandat, pour vos proches et pour vous-même, nos voeux extrêmement chaleureux de succès », a-t-il poursuivi.

18 ans, Etudiant en première année de relations internationales, passionné par l’actualité depuis le plus jeune âge.
Créateur de C L’Info

Laisser un commentaire