Clap de fin à l’Assemblée nationale

En posant cet après-midi sa dernière question à destination du gouvernement, le député du Nord Alain Bocquet, a décidé de quitte l’Assemblée nationale. Il rejoint ainsi la liste des députés qui ont annoncé leur volonté de ne pas briguer un nouveau mandat en juin prochain.

Alain Bocquet, 39 ans de législation

39 ans. C’est la durée qu’aura passé Alain Bocquet sur les bancs de l’Assemblée nationale. Né en 1946, il avait élu pour la première fois en 1978, commençant ainsi aux côtés de Jacques Chaban-Delmas et avait su se faire réélire à chaque élection depuis cette date. Parallèlement et ce, depuis 1995, il cumule cette fonction avec celle de maire de Saint-Arnand-les-Eaux. A 70 ans, il quitte donc l’hémicycle… mais ne lâche pas pour autant son engagement, “un combat de toujours pour l’émancipation et la dignité humaine”, selon ses propres mots.

La situation actuelle de l’Assemblée Nationale

Malgré son record de longévité avec ses 9 mandats consécutifs, Alain Boquet n’est pas le plus âgé des députés siégeant actuellement dans l’hémicycle présidé par Claude Bartolone. En effet s’il fait partie des 93 députés âgés de plus de 70, il ne fait pas partie des doyens de l’Assemblée. Il s’agit de Alfred Marie-Jeanne, élu de la 1ère circonscription de la Martinique – en fonction depuis 1997 – et de François Scellier, élu du Val d’Oise depuis 2002, tous deux âgés de 80 ans.

Les « jeunes » et l’Assemblée

Une situation qui semble témoigner d’une politique (législative) française réservée aux franges les plus âgées de la société, pouvant expliquer les difficultés pour s’adresser aux jeunes et davantage les impliquer dans la vie publique.  En effet, actuellement seule une personne de la chambre basse est âgées de moins de 30 ans, en la personne de Marion Maréchal le Pen et seulement 20 à avoir moins de 40 ans.

Parmi eux, Laurent Grandguillaume. Âge de moins 40 ans et représentant ainsi la jeunesse de l’hémicycle, il a pourtant décidé de laisser sa place à la fin de son premier mandat comme il l’expliquait à Franceinfo en septembre dernier.

Quid du renouvellement ?

Actuellement la majorité présidentielle est également majoritaire au niveau de l’Assemblée nationale. En effet, parmi les députés élus en 2012, 51,5% soit 297 étaient membres ou apparentés du groupe SRC, Socialiste, républicain et citoyen. Ils sont aujourd’hui 288 mais restent bien plus nombreux que la principale opposition. Celle-ci est formée par les députés les Républicains élus sous l’étiquette de l’Union pour un mouvement populaire et rassemblant à ce jour pas moins de 199 députés.

Franceinfo a mené l’enquête en janvier dernier pour savoir les députés actuellement en poste qui envisagent de représenter à nouveau les français à l’Assemblée pour les cinq prochaines années.  Ils étaient 486 députés sortants [à avoir] déjà fait leur choix. Parmi aux pas moins de 368 soit 64% veulent continuer quand 118 s’arrêtent.

Les prochaines élections de la chambre basse auront lieu les 11 et 18 juin prochains. 577 députés élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours par les citoyens français formeront ainsi la XVe législature.

Sources :

© Gregoire Quelain (@GregQuelain) – C l’Info
Directeur de Publication : Martin Arnal.

Étudiant en sciences humaines. Parle ici de l’actualité politico-sociale, du traitement de l’information et des métamorphoses de la communication.

Laisser un commentaire