#45 80 Km/h, GDA, Olives

#44 Cannabis, MEP, ONU

Au sommaire cette semaine :

Du cannabis au milieu des champs de maïs. Voilà la demande du maire de Laas, Jacques Pedehontaa, qui a envoyé un courrier à Emmanuel Macron, demandant la possibilité d’expérimenter la culture du cannabis par les agriculteurs locaux, en circuit court, une solution contre le marasme du monde rural. Duplex spécial avec Franck, qui s’est longuement entretenu avec le maire de la ville.

Rencontre avec Meir Masri, le fondateur de l’ONG « Middle East Pact », qui à pour domaines d’actions le Moyen et Proche Orient. Comment agit l’association ? Revue également de deux questions d’actualités : la Turquie et l’Irak.

Les Etats-Unis ont finalement mis leur menace à exécution. Mardi 19 juin, l’ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley a annoncé que son pays quittait le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Mais alors que vaut ce conseil ? Elements de réponses avec Pierre-Henri Paulet des Voix de l’Hexagone.

Version vidéo :

Gaël Nofri « Une révolution est une rupture de l’égalité »

« Histoire des révolutions en France », titre du dernier ouvrage de Gaël Nofri. Nous en parlerons avec lui. Il nous expliquera que les révolutions, en France sont inscrites dans notre roman national.

L’invité :
Gaël Nofri
Historien, conseiller municipal de la Ville de Nice
Une histoire des révolutions en France, Editions du Cerf

Jean Marcou « Erdogan connait un soutien important en Turquie »

En Turquie, 55 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche. Il s’agit pour les turcs de renouveler leur parlement et d’élire leur président Erdogan, qui brigue un nouveau mandat de 5 ans. Un président très critiqué hors des frontières pour son autoritarisme.

L’invité :
Jean Marcou
Professeur à Sciences Po Grenoble, titulaire de la Chaire Méditerranée – Moyen-Orient

Les jeux vidéo, une maladie pour l’OMS

Depuis le début de la semaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît le “trouble du jeu vidéo” comme une addiction. Tout comme sont déjà considérés comme addiction les jeux d’argent, la cocaïne…

Qu’est-ce que cela va réellement changer ? Entretien avec Robin Duclerc, commentateur de e-sport, et Eric Le Moel, addictologue.

#43 Bleus, Turquie, Jeux vidéo

Au sommaire cette semaine : 

L’équipe de France est qualifiée pour les huitièmes de finale de la coupe du monde, après leur victoire 1 à 0 face au Pérou. Reste à savoir maintenant s’ils termineront premier ou second de leur poule. Duplex avec Franck, et analyse de Raphael Redon.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 15 ans, brigue dimanche un nouveau mandat aux pouvoirs renforcés. Ce dernier a bousculé le calendrier politique en annonçant en avril que les élections seraient avancées. Analyse du politologue Jean Marcou.

L’addiction aux jeux vidéo, désormais reconnu comme une maladie par l’OMS. A partir de quel critère est-on accro ? Cette addiction se soigne-t-elle ? On en parle avec une commentateur de e-sport et un Addictologue.

« Histoire des révolutions en France », titre du dernier ouvrage de Gaël Nofri. Nous en parlerons avec lui. Il nous expliquera que les révolutions, en France sont inscrites dans notre roman national.

Version vidéo enrichie :

Version audio :

#42 Trump-Kim, Aquarius, Russie 2018

Au sommaire cette semaine :

Des poignées de main et une bonne entente affichée. A Singapour, mardi 12 juin, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé devant les caméras du monde entier un document commun pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Quels sont les principaux enjeux de ce sommet. Analyse de Michael Assoumou.

Nous revenons sur le long périple des 629 migrants qui se trouvent à bord l’Aquarius et de deux navires italiens. Les trois bateaux naviguent désormais près des côtes espagnoles, seul Etat a bien vouloir accueillir l’Aquarius. Nous recevons Jean Pierre Lacan, l’un des administrateurs de SOS MEDITERANNÉE.

La Coupe du Monde 2018 de football débutait ce jeudi à Moscou sous l’oeil de Vladimir Poutine. Une façon pour lui de redorer l’image de son pays ? Le monde qui bouge avec Fabien Herbert.

Version vidéo :

Version audio :

Le Duplex à Salies-De-Béarn pour les inondations

Cette semaine, le Duplex est à Salies-De-Béarn dans les Pyrénées Atlantiques. La commune béarnaise a été touchée par de violentes pluies et des inondations dans la nuit de mardi à mercredi. Le point sur place avec notre envoyé spécial Franck Paillanave.

Face au harcèlement numérique, nous devons agir !

Nous assistons depuis plusieurs années au puissant développement d’internet et des réseaux sociaux. Ce développement a sans aucun doute apporté des bienfaits, notamment en matière de diffusion des savoirs. Il a aussi permis de rapprocher les gens entre eux, internet étant un pont entre les continents, les individus, et les communautés. 

40% des élèves déclarent avoir déjà été victime d’un agression en ligne

Néanmoins les plus fragiles d’entres nous, face à internet et aux réseaux sociaux peuvent être des victimes, victimes de cyber harcèlement, victimes d’arnaques ou même victimes d’une image faussée de la réalité entraînant des complexes. Certaines jeunes adolescentes, âgées pour la plupart de moins de 15 ans, voient se propager sur des réseaux sociaux comme Snapchat ou Twitter, des photos d’elles, dénudées et parfois dans des positions sexualisées.

Elles ne sont pas à l’origine du partage de ces photos, elles en sont victime, victime d’une nouvelle forme de violence, le « revenge porn ». Ce terme se définit comme le fait de publier sans consentement des vidéos ou photos à caractère sexuel, d’une autre personne. Le plus souvent c’est un ex-petit ami déçu qui après une rupture pour se venger et faire souffrir l’autre diffuse sur les réseaux sociaux des images qu’il a obtenu pendant la relation.

Je ne vous laisse pas imaginer ce que peut ressentir une personne victime de « revenge porn » car vous ne le pourriez même pas. La peur du jugement des autres, la honte, la détestation de soi, la dépression, les pensées suicidaire, voila ce qui peut frapper une fille de 14 ans. Certains psychologues affirment que ces jeunes filles vivent même un stress post traumatique que peuvent vivre les rescapés d’un attentat.

Ne nous cachons pas derrière une fausse morale blâmant ces enfants qui sont des victimes, car nous pourrions tous être amené à faire de tels photographies.

Posons nous donc la question de comment au contraire les protéger, les défendre, faire en sorte que les personnes relayant ces photographies soient poursuivies, faire en sorte que les réseaux sociaux suppriment de tels images au plus vite de leur plateforme, car beaucoup de vies sont détruite a cause d’une simple photo, des vies qui auraient pu être bien plus heureuse.

De jeunes enfants et adolescents, sur les réseaux sociaux sont victimes d’arnaques, arnaques qui financièrement peuvent être importantes. Sur Instagram, il est maintenant commun de recevoir des messages privés de compte usurpant l’identité de personnalités connues, ces messages annoncent votre victoire à un concours, et vous préviennent que pour récupérer votre lot il vous faut appeler un numéro surtaxé. Ces arnaques sont extrêmement fréquentes, car certains savent jouer de la naïveté des plus faibles et c’est intolérable

Sur les réseaux sociaux se développe aujourd’hui une volonté d’afficher aux autres une vie qui serait parfaite. Corps parfait, couple parfait, vêtements de marque… Nous assistons à une mise en scène perpétuelle du réel, les plus jeunes sont matraqués tout les jours par des images nous montrant des idéaux parfois impossible à atteindre. Sur le seul cas de la mise en scène du corps l’ont peut remarquer la chose suivante : les réseaux sociaux développent le culte du corps parfait. Les jeunes filles et jeunes hommes à force de voir des représentations faussée du corps des autres s’imaginent qu’ils ne sont pas dans les normes, ils créent alors des complexes. Ce qu’ils ne savent pas c’est que ces photos font l’objet de retouches, de plusieurs prises.

Trouble alimentaire, complexe, anorexie, voila les vrais risques de ce dévoiement de la réalité.

C’est à l’Etat de prendre les devants en matière de protection, les réseaux sociaux seul n’agirons qu’à minima.

Si nous volons être digne de l’amour que nous portent nos cadets, nos enfants et petits enfants nous nous devons de les protéger

 

Mehdi Chikh étudie le Droit français à l’université de Cergy Pontoise. Membre du Think-thank Génération d’Avenir, partenaire de C L’Info, il nous offre sa vision du numérique.

#41 Audiovisuel, Fake News, Maroc

Au sommaire cette semaine :

La ministre de la culture, Françoise Nyssen, a présenté, lundi 4 juin, son projet de réforme de l’audiovisuel public. Projet qui envisage la suppression de France 4 sur la TNT, le développement du numérique et le rapprochement de France Bleu et de France 3.

Ce jeudi était discuté pour la première fois à l’Assemblée Nationale, la loi sur les Fake News, tant voulue par Emmanuel Macron. Une loi qui fait débat. Et pour en parler, François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l’IRIS, et auteur de « Fake news: La grande peur » chez VA Press.

Depuis 15 jours, les orages se succèdent sur toute la France. Au mois de mai, 182 000 coups de foudre ont été enregistrés, du jamais vu. Pourquoi un tel temps ? Les explications de Denis Delbecq, spécialiste du sujet.

Depuis fin avril, l’eau Sidi ali, le lait Centrale Danone et les stations-service Afriquia sont boudés par près de 42 % des Marocains pour leurs prix excessifs. Une mobilisation inédite qui a pris de court les élites.

Vos chroniques habituelles : du bio dans les cantines, avec Ella Michelleti, et Canal+, en roue libre après la perte des droits de la ligue 1 et l’arrêt des Guignols de l’Info. Chronique à retrouver avec Gaëtan Hellemans.

Version vidéo enrichie :

Version audio :