Assurances auto, santé, habitation… qu’est-ce qui augmente ?

On n'y échappera pas. Les primes d'assurance auto devraient augmenter l'an prochain entre 2 et 3 %, selon les prévisions du cabinet Facts & Figures et du comparateur Assurland. Une hausse qui devrait être une nouvelle fois supérieure à l'inflation (+ 1 % attendu) et – mauvaise nouvelle – plus élevée qu'en 2017. L'an dernier, les tarifs avaient progressé en moyenne de 1,60 % et en 2016 de 0,64 %. En cause, l'accroissement du nombre de décès (+ 1,50 %) et de blessés dus à la route. Les assureurs ont vu les indemnisations et le coût des réparations s'envoler. À la cherté des pièces de rechange sont venues s'ajouter les dépenses générées par le remplacement de composants électroniques, de plus en plus nombreux dans les véhicules (+ 3 %). Cette mauvaise nouvelle vient s'additionner à la hausse des taxes et des prix des carburants.

Autre budget qui dérape, celui de l'assurance santé. Les cotisations des mutuelles devraient progresser en moyenne de 2 %, selon cette même étude. Les assureurs doivent faire face au vieillissement de la population, à l'augmentation du tarif des consultations de médecine générale et du reste-à-charge. Toutefois, au regard de ce qui se passe chez nos voisins, le dérapage reste contenu. Certains assurés seront plus chanceux que d'autres. La Maaf a d'ores et déjà annoncé le gel des cotisations d'assurance individuelle en 2018 pour tous ses clients, particuliers et professionnels.

Pour l'habitation, enfin, la facture devrait être moins lourde avec une hausse comprise entre 1 et 2 %, contre 2,40 % en 2017. Toutefois, le coût généré par les ouragans outre-mer pourrait entraîner une révision à la hausse de l'augmentation initialement prévue.

Ces hausses pourraient conduire des titulaires d'un contrat d'assurance habitation – 56 % ont le même assureur depuis dix ans – à s'interroger sur l'opportunité de changer de prestataire. La loi Hamon autorise en effet la résiliation dès lors que le contrat habitation a plus de 1 an. Faire jouer la concurrence peut en effet se révéler payant à condition de comparer les offres à garantie égale, de veiller aux surcoûts cachés et de se méfier des prix d'appel valables un an.

Pour vous y aider, l'association de consommateurs UFC-Que choisir a lancé son propre comparateur de tarifs d'assurance multirisque habitation. Disponible gratuitement jusqu'à la fin de l'année, il permet de comparer les contrats de 23 sociétés.

Laisser un commentaire