/Après Apple, Google veut à son tour tuer le SMS

Après Apple, Google veut à son tour tuer le SMS

Les SMS ne sont plus la méthode de communication la plus évidente … Ils ont été depuis quelques années concurrencés par les iMessage, les WhatsApp, ou les Messenger. Google souhaite lui aussi faire évoluer le SMS.

C’est pourquoi Google pousse l’adoption du standard Rich Communication Services, aussi appelé Joyn, en compagnie de 800 opérateurs téléphoniques faisant partie du consortium GSMA (association qui fédère 850 opérateurs de téléphonie dans 218 pays). Ce nouveau standard permet non seulement d’envoyer des messages plus longs, mais aussi des images en haute résolution, des fichiers audio et video, des messages de groupe, des emojis, Gifs … Comme l’ensemble de ces services, les messages connectés ne passent pas par le réseau GSM, mais par les données cellulaires. Impossible de recevoir un RCS sans connexion à internet donc.

Aperçu de la nouvelle application Messages de Google

L’application texto très basique de Google change ainsi de nom et devient Android Messages. Le but ? Rendre celle-ci plus universelle, puisqu’elle supporte le RCS. Pour pousser toujours plus l’adoption de ce standard, le développeur s’est allié aux développeurs.

L’enjeu pour Google est énorme. Le firme de Mountain View équipe 81,7% des smartphones dans le monde avec son système d’exploitation Android est en retard dans le domaine de la messagerie connectée. Facebook, qui détient Messenger et WhatsApp revendiquent plus d’un milliard d’utilisateurs, et Apple est connu pour ses iMessage, présents depuis 2011. Le géant californien a bien tenté une riposte avec Hangouts en 2013, ainsi que Allo et Duo lancés l’été dernier. Mais aucun service n’est reconnu par le grand public.

Pour palier à ce problème, Google à racheté en 2015 la Start-up Jibe Mobile, spécialiste de la norme RCS. L’entreprise à également annoncé un partenariat avec l’opérateur américain Sprint. En Europe, des accords ont été passés avec Deutsche Telekom et Vodafone, l’objectif étant de pousser les opérateurs à intégrer cette technologie dans tous les smartphones.En France, les opérateurs de téléphonie mobile Orange et SFR ont adopté ce service présenté comme le « nouveau SMS ». Toutefois, celui-ci est disponible uniquement sur les terminaux de dernière génération Samsung et Sony.

A terme, c’est 4,7 milliards d’utilisateurs de smartphones fonctionnant sous Android qui pourraient en bénéficier. Pour les utilisateurs Apple, la grande question sera de savoir si ce service sera disponible un jour sur leurs iPhones … Ce qui n’est pas gagné !