#05 Corbin, Macron, Rohingyas

Au sommaire cette semaine :

Opération Zapad 2017, ou plutôt Ouest 2017. Depuis plus d’un mois, quelque 12.700 militaires, 7.200 Bélarusses et 5.500 Russes, participent à des exercices qui visent à protéger la Russie d’une éventuelle attaque sur son territoire. Ces exercices « ont une portée antiterroriste et un caractère purement défensif », a indiqué lors d’une conférence de presse le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine. Ce dernier accuse les médias et les capitales occidentales de « faire circuler des mythes à propos de la soit-disant ‘menace russe’. Quels sont les enjeux réels de ces exercices ? Toutes les réponses à vos questions avec Fabien Herbert des Yeux du Monde.

 

« Nous sommes prêts pour gouverner ». A la barre du Labour depuis deux ans, Jeremy Corbyn aurait fait sourire s’il avait prononcé ces fortes paroles avant son succès électoral de juin (40 % des voix et 30 députés supplémentaires). En les proclamant, mercredi 27 septembre à Brighton devant des milliers de militants en liesse, réunis en congrès, il a confirmé son nouveau statut, celui d’un premier ministre crédible pour une alternance possible au Royaume-Uni. Ici Londres nous parlera de ses réelles chances d’accession au pouvoir.

 

Le président de la République a exposé à la Sorbonne, lundi, une série de propositions et une méthode pour élaborer une feuille de route sur dix ans pour l’Union européenne. Vous entendrez l’avis, plutôt tranché, de Mickey Monstre dans Controverses.

 

Les candidats à une place en première année d’études supérieures avaient jusqu’à lundi soir 25 septembre pour postuler dans un établissement sur Admission post-bac 2017. Un délai allongé par rapport à l’an dernier, mais qui n’a pas permis de diminuer le nombre de bacheliers restant sans affectation. Ils sont ainsi 3 729 bacheliers encore inscrits sur la plate-forme admission post-bac (APB) à n’avoir pas obtenu de place. Tout cela pose évidemment des questions sur l’avenir de l’enseignement supérieur en France. Débat avec Gregoire Quelain.

La mue se poursuit chez France Télévisions. La semaine dernière, la direction de France 3 à annoncé vouloir supprimer l’ensemble des éditions locales, qui correspondent aux sept minutes de journaux quotidiens, diffusés chaque soir après la tranche régionale. Franck s’est rendu à Pau, touchée par cette annonce, ou environ 120 manifestants se sont rassemblés ce mercredi à midi devant les locaux de France 3 à Pau pour réclamer le maintien de son édition locale. Il à pu s’entretenir avec Elise Daycard, journaliste pour France 3 à Pau.

 

Il y a un mois, le 25 août 2017, l’armée birmane entamait une répression inédite de la minorité musulmane des Rohingyas, dans l’Etat du nord-ouest du pays, appelé Arakan. Les militaires affirment riposter à un assaut d’un groupe rebelle rohingya, qui a tué 10 policiers. Mais leur opération, qui dure plusieurs semaines, va bien plus loin : selon les rescapés, l’armée attaque directement les civils, tue sans sommation et brûle les villages pour obliger les Rohingyas à fuir. Sébastien Farcis, s’est rendu dans leurs camps improvisés, pour voir comment ils survivent et, surtout, témoigner des crimes dont ils sont les victimes.

18 ans, Etudiant en première année de relations internationales, passionné par l’actualité depuis le plus jeune âge.
Créateur de C L’Info

Laisser un commentaire